top of page

Manager en transversal, sans lien hiérarchique

Dernière mise à jour : 23 août 2023


 

L'équilibre isostatique du manager
Le manager transversal doit toujours rester à l'équilibre

Il existe plusieurs types de management dans les entreprises, le plus répandu parce que le plus opérationnel est le classique management pyramidal (hiérarchique). Dans tous les cas, cette forme restera la plus active car c'est la seule reconnue sur le plan juridique.

Le management transversal est un mode de fonctionnement basé uniquement sur le leadership, et il n'existe aucun lien hiérarchique. Ce qui signifie que ce sont les qualités humaines qui vont faire office de pilotage d'une équipe.


Revenons en quelques mots à l'origine du mot "MANAGER".

Contrairement aux idées reçues, manager est un mot français, d'origine latine, qui a subi une orientation anglophone bien plus tard. Dans l'antiquité, le manager était celui qui s'occupait des chevaux, et les faisait travailler dans les manèges. Manageris s'est transformé en Manager....

Vous avouerez que le lien hiérarchique entre l'Homme et l'Animal était peu évident!


Le Manager Transversal est donc un "pilote" d'équipe, qui a pour objet de réaliser un travail de groupe, avec des compétences définies, dans le but de promouvoir un livrable. Il s'agit donc avant d'une "mission transverse", le management transversal n'est pas destiné à perdurer au-delà du projet, ou de l'attendu réalisé.

Dans un système classique, le Manager possède 2 formes de pouvoirs:

  1. Le pouvoir de position (donné par l'entreprise, lien hiérarchique juridique)

  2. Le pouvoir personnel (leadership)

Leadership: faire faire quelque chose à quelqu'un parce que cela doit être fait. En d'autres termes, l'influence du manager est totale.

Et c'est bien là une des qualité principale du Manager Transversal.

Le principe de la mission transverse, c'est de produire un livrable demandé par un client, interne ou externe. Pour cela, le manager va faire appel aux compétences internes, qu'il va réunir dans un cadre et un but défini. Il doit donc obtenir l'accord de l'engagement des contributeurs le temps de la mission, qui peut s'avérer assez long. Mais il doit également avoir la validation de la hiérarchie de chacun des membres de l'équipe ainsi formée, au risque sinon de se confronter à des problèmes d'organisation et de délais.

Il est très fortement conseillé de faire un "contrat de mission", qui va définir les contours et les attendus, et les engagements réciproques de toutes les parties prenantes. le Manager doit donc prendre en compte les contraintes, et s'assurer qu'elles sont compatibles avec les besoins de réalisations.


Afin de susciter l'engagement des contributeurs, il doit travailler à établir en permanence une relation de confiance, sans rien lâcher de l'objectif final. Il doit donc FAIRE CONNAITRE, FAIRE ADHERER, et FAIRE AGIR. Tous les contributeurs n'ayant pas forcément le même niveau d'autonomie, il convient de le mesurer et d'engager les actions d'accompagnement nécessaires pour chacun membres de l'équipe constituée.

Maintenir l'implication (surtout sur le moyen/long terme) nécessite de prévoir une organisation de travail rassurante, et un plan de communication adapté. Régulier, comprenant les informations utiles à chacun, par des réunions courtes, par mail, par visio si pratique, en favorisant les feedbacks positifs.


Attention néanmoins à la sur-information qui étouffe... Les contributeurs participent à vos travaux, mais ils retournent à leurs activités entre-temps. Pensez-y!

En tant que capitaine d'équipe, votre rôle est d'abord définir les rôles, de donner les moyens, et d'encourager les avancées.


Plus d'infos? Des questions sur ce sujet ? Contactez-moi maintenant pour échanger.


 

Dominique BONSERGENT

Consultant Management








12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page