top of page

Le Manager équilibriste

Dernière mise à jour : 20 nov. 2023


Dans un cadre général, il est un fait que je constate en tant que consultant proche du terrain, c'est que le poste, la responsabilité, la mission de manager, intéresse beaucoup moins de personnes de nos jours. En effet, chaque rencontre auprès de la jeune génération, ou de personnes plus expérimentées, me renvoie cet remarque: "être manager, non merci. Je n'ai pas envie de prendre ces responsabilités."

J'ai un problème avec cette remarque. D'un côté, je me dis qu'il ne faut pas en effet prendre ce type de poste par défaut (échec probable), et d'un autre, je me dis que finalement, il y a une forme d'égoïsme, car manager, c'est s'occuper des autres.

Plus simplement, le management, le manager, est-il valorisé comme il se doit aujourd'hui? Les managers reçoivent-ils les bonnes informations avant la prise de poste? Sont-ils formés pour faire face à ces défis? Sont-ils bien accompagnés et suivis par leur propre hiérarchie?


C'est ce que j'essaie d'apporter à chacun de mes coachings, à chaque intervention sur site, chaque semaine.


Ce constat peut se retrouver dans tous les secteurs d'activité (c'est ce qui m'inquiète), et à toutes les strates de l'entreprise: stratégique ou opérationnel.


Pourtant, même si ces responsabilités demandent beaucoup d'énergie, quelle richesse!!


Réussir sa mission de manager demande en effet quelques clés incontournables:

  • Avoir envie de progresser, et de faire progresser les autres,

  • Etre préparé, se préparer personnellement,

  • Créer un cadre managérial, qu'il faudra partager avec l'équipe, (j'y reviendrais dans un prochain post)

  • Partagez également votre cadre et votre vision avec votre hiérarchie. Vous aurez parfois besoin de son soutien, autant être en phase.

  • Rester en parfait équilibre tout au long de la mission.


C'est ce point que je veux aborder maintenant.

Le management moderne s'exerce en grande partie avec son leadership, car le principe du management autoritaire est d'une autre époque. Ceci est valable en transverse, en pyramidal, en stratégie et en opérationnel.

Nous ne sommes pas égaux en terme de leadership, mais cela peut s'acquérir par le travail sur soi, l'assertivité, la communication, l'exemplarité.....


Attention: exemplarité ne veut pas dire être parfait! Qui est parfait? Qui ne se trompe jamais? Mais, pour le moins, ne prenez pas d'engagement à la légère, et surtout tenez vos engagements. Une erreur? reconnaissez-là, vous en sortirez grandi(e).


Pour manager un collaborateur, une équipe, apprenez l'art de l'équilibriste. Ce n'est pas forcément naturel. C'est ce que l'on appelle l'équilibre ISOSTATIQUE.




Le point d'équilibre se trouve au centre, ce qui signifie que vous êtes capable de "jouer" sur les 3 dimensions d'efficacité simultanément. Ceci demande un travail permanent sur la manière dont vous pilotez votre équipe. La tendance naturelle est de se focaliser en premier lieu sur le cercle bleu, car il correspond à l'attendu.

Le cercle rouge (stratégie) vient en 2e position, car il correspond à une contrainte inévitable pour atteindre l'opérationnel. Ce qui déjà est anormal.

Le cercle vert est le fondement de l'ensemble, car sans travailler la dimension relationnelle, votre leadership ne sera d'aucune utilité.

Ce cercle vert favorisera:

  • La confiance,

  • L'envie,

  • l'implication,

  • la force de proposition,

  • l'enrichissement personnel et collectif,

  • L'épanouissement des talents,

  • La loyauté.

Cet équilibre est la base d'un management d'équipe moderne en pyramidal, il est indispensable en management transversal.


La dimension relationnelle (cercle vert), se construit dans le temps. Elle se construit avec l'engagement du manager, une forte empathie sincère, et un cadre de fonctionnement clair, juste, communiqué, connu, et parfois rappelé. Il appartient au leader de le faire respecter, c'est ce que le rendra lui-même respectable. Cette ligne managériale est indispensable, il n'est pas de bienveillance non-cadrée.


La relation se forge également avec "l'équilibre des gains". Votre engagement est force d'exemplarité, c'est aussi ce qui permet de fixer le minimum d'exigence individuelle et collective. Pensez à donner du MIEL à votre équipe:


M otivation (objectifs, sécurité.....)

I nformation (toute l'info nécessaire et pratique)

E xpertise (coaching, formation, suivis...)

L oyauté ( à exiger)


Ce sujet vous intéresse? Contactez-moi, laissez un commentaire.


 


Dominique BONSERGENT

Consultant - Conférencier


Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page